Defiscalisation en ligne - Je calcule

C'est la loi la plus populaire en 2019 : Achetez et louez votre logement neuf à des particuliers.

Cette loi encourage les investisseurs à acquérir un bien immobilier dans le Patrimoine Français.

Cette loi vise les particuliers fortement imposés. Elle offre des avantages fiscaux considérables.

La Location Meublée attire de plus en plus de particuliers souhaitant engager un placement dans la pierre.

Cette loi vise à promouvoir le développement économique des territoires d'outre-mer et l'investissement immobilier.

Cette loi propose une réduction d'impôts de 18% du montant investi. L'objectif est de devenir propriétaire d'un bois.

Le PERP est un plan d'épargne permettant de garantir un revenu régulier une fois l'âge de la retraite atteint.

Cet investissement permettra de bénéficier d'une réduction d'impôts sur le revenu pour le contribuable.

FCPI et FIP sont des placements (fonds communs de placement dans l'innovation et d'investissements de proximité).

Investir dans une SOFICA permet de contribuer au financement du cinéma Français et de l'audiovisuel.

Qu'est-ce que l'Investissement PME ?


L'investissement PME appelé aussi IR-PME ou niche fiscale « Madelin » est peu connu des contribuables, mais propose un avantage fiscal certain. Instauré pour encourager les particuliers à souscrire au capital d'une société non cotée à l'occasion d'une création ou d'une augmentation de capital, l'investissement PME favorise la création et le développement des PME. En échange de ce placement peu ordinaire dans une petite ou moyenne entreprise, le contribuable profitera d'une réduction d'impôts sur le revenu.

Bien sûr et comme partout ailleurs, l'investisseur pourra jouir de certaines réductions si ce dernier respecte à la lettre les conditions et la limite de certains plafonds.

Pour être éligible à l'investissement PME, l'entreprise doit être soumise à l'impôt sur les sociétés ainsi qu'à l'impôt sur le revenu, et ne pas avoir d'activité limitée à la gestion d'un patrimoine mobilier ou immobilier lui appartenant. Cette dernière doit comptabiliser moins d'une cinquantaine de salariés et obtenir un chiffre d'affaires ainsi qu'un bilan inférieur à 10 millions d'euros. Aussi, les PME doivent exercer depuis moins de sept ans pour pouvoir être recevable, sachant que le décompte de ces années commence à compter du premier exercice suivant celui où le chiffre d'affaires dépasse les 250.000 €.

Pourquoi et comment défiscaliser en 2019 avec l'Investissement PME ?


Pour bénéficier de la défiscalisation de l'investissement PME, il faut dans le cadre d'un investissement direct au capital d'une PME, conserver la participation du contribuable durant une période minimale de cinq années consécutives.

L'investissement en question doit être effectué dans le courant de l'année fiscale et doit prendre en compte le plafonnement global de réduction fiscale. Mais un montant de réduction d'impôts dépassant le plafond pourra être reporté sur l’impôt sur les revenus des 5 années suivantes.

La réduction de l'impôt sur le revenu correspondant à la loi Madelin, est de 18% des sommes investies. Le particulier ayant effectué ce placement bénéficie d'une réduction d'impôts limitée à 50,000 € par an s'il s'agit d'un célibataire, et de 100,000 € si couple marié soumis à une imposition commune. Ce qui amène respectivement ces derniers à une réduction de 9,000 € et 18,000 €.

Concernant les personnes étant assujetties à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune, elles peuvent tout de même, bénéficier d'une réduction fiscale lors de cet investissement, on parle alors du dispositif TEPA ISF qui permet une réduction maximale de 45,000 €.

À savoir : les versements effectués jusqu'au 31 décembre 2018 profitent d'un taux à 25%.

À partir du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source ne remettra pas en cause le fonctionnement de réductions et des crédits d'impôts. Si le contribuable a investi dans une PME durant l'année 2018, il bénéficiera des avantages fiscaux en 2019. La seule différence étant que le PAS (Prélèvement à la Source) prélèvera votre imposition sans prendre en compte vos avantages, et vous les restituera en une fois aux alentours du mois de septembre.

Qui est concerné par cet investissement ?


On parlera principalement des contribuables étant situés dans une tranche d'imposition importante, et souhaitant alléger leur imposition de façon innovante et peu commune. Le dispositif « Madelin » est donc accessible à toutes les personnes fiscalement domiciliées en France, ayant la capacité de souscrire directement au capital initial ou en cours d'augmentation d'une PME, en réalisant un investissement sous forme numéraire, c'est-à-dire en espèces, chèques ou virements.

Il sera demandé de constituer des souscriptions sous forme de titres de capital ou de parts sociales, et ce, de façon personnelle. Si le contribuable le souhaite, il pourra se diriger vers des sociétés Holding ayant pour objet exclusif l'investissement des sociétés elles-mêmes éligibles au dispositif en question.

Les avantages d'investir dans une PME


La réduction d'impôts Madelin, ou Investissement PME profite aux contribuables de différentes façons :

  • La diversification du patrimoine en investissant dans une entreprise ;
  • Des rendements plus intéressants que dans l'immobilier ;
  • Une réduction d'impôts pouvant aller jusqu'à 25% du montant de l'investissement ;
  • La déduction possible des intérêts d'emprunt ayant servi à souscrire les titres.

Les inconvénients d'investir dans une PME


Bien évidemment, les avantages s'accompagnent toujours d'inconvénients. Ces derniers sont à prendre en compte avant tout placement définitif :

  • Le dispositif Madelin ne peut être cumulé avec aucun autre avantage fiscal tel que Sofica, Investissement Dom-Tom, etc.
  • Les risques de perte de capital sont importants : les entreprises étant soumises aux aléas des ventes, les risques de subir une perte de croissance engendrant une exploitation et un fonctionnement à perte sont considérables.