Defiscalisation en ligne - Je calcule

C'est la loi la plus populaire en 2019 : Achetez et louez votre logement neuf à des particuliers.

Cette loi encourage les investisseurs à acquérir un bien immobilier dans le Patrimoine Français.

Cette loi vise les particuliers fortement imposés. Elle offre des avantages fiscaux considérables.

La Location Meublée attire de plus en plus de particuliers souhaitant engager un placement dans la pierre.

Cette loi vise à promouvoir le développement économique des territoires d'outre-mer et l'investissement immobilier.

Cette loi propose une réduction d'impôts de 18% du montant investi. L'objectif est de devenir propriétaire d'un bois.

Le PERP est un plan d'épargne permettant de garantir un revenu régulier une fois l'âge de la retraite atteint.

Cet investissement permettra de bénéficier d'une réduction d'impôts sur le revenu pour le contribuable.

FCPI et FIP sont des placements (fonds communs de placement dans l'innovation et d'investissements de proximité).

Investir dans une SOFICA permet de contribuer au financement du cinéma Français et de l'audiovisuel.

Présentation des FCPI et FIP


Les FCPI et FIP sont tous deux des dispositifs de défiscalisation amenant un profit des plus intéressants aux contribuables. En effet, il s'agit ici de fonds communs de placement dans l'innovation, les FCPI, et de fonds d'investissements de proximité, à savoir, les FIP. Ces deux investissements donnent accès à des réductions d'impôts attrayantes pour ceux souhaitant alléger leur imposition annuelle.

Bien que profitable et lucratif, il est important de prendre en considération le rendement de cet investissement. En effet, en souscrivant à des parts de FCPI ou FIP, vous supportez et encouragez des sociétés PME ou PMI en plein développement et optimisez également votre fiscalité.

Les entreprises éligibles à cet investissement, doivent avoir leur siège social dans un État membre de l'Union Européenne (Norvège et Islande inclus), ne pas être cotées (sauf exception), et être soumises à l'impôt sur les sociétés.

Pourquoi défiscaliser avec les FCPI et FIP ?


Un investissement dans des FCPI ou FIP ouvre l'accès à une réduction d'impôts sur le revenu. La condition pour en obtenir les avantages sera de conserver les parts investis durant 5 à 10 ans. On parle dans ce cas de figure, d'un dispositif « one shot » car le contribuable pourra profiter des réductions immédiatement l'année de sa souscription.

La réduction est égale à 18% des sommes versées, dont la limite annuelle est de :

  • 12,000€ pour une personne seule
  • 24,000€ pour un couple marié/pacsé soumis à l'imposition commune
L'investissement au capital d'une PME permet aussi aux contribuables assujettis à l'ISF, de recevoir une réduction « one shot » équivalent à 50% du montant dans la limite de 90,000€ investis, et ce, grâce à la loi TEPA. Ajoutant à cela une exonération d'imposition sur la plus-value au-delà de la 5ème année, et une exemption des niches fiscales, le placement en devient plus fructueux.

Avec l'entrée en vigueur du prélèvement à la source le 1er janvier 2019, les contribuables doivent savoir qu'ils bénéficieront bien des 18% de réduction d'impôt sur le revenu sur leurs investissements FCPI et FIP 2018, et ce, quelle que soit la nature des revenus. Après un prélèvement dit « classique », cette réduction vous sera restituée en septembre 2019.

Qui est concerné par les FCPI et FIP ?


Un tel investissement est davantage plébiscité par les contribuables domiciliés fiscalement en France, se situant dans une tranche d'imposition qualifiée comme étant forte. Ces derniers recherchent par conséquent les avantages d'un régime fiscal privilégié. Plus l'IR ou l'IFS sont élevés, plus la réduction sera grande.

De plus, ces particuliers cherchent à diversifier leur patrimoine, et optent donc pour des investissements peu connus, qui apportent une rentabilité conséquente. Attention toutefois, ces placements sont particulièrement risqués, et exigent une bonne maîtrise pour s'assurer un profit intéressant.

Quels sont les avantages ?


Investir dans les FCPI ou les FIP apporte des avantages considérables aux contribuables. Parmi ces derniers, nous pouvons citer les suivants :

  • Diversification du patrimoine ;
  • Gestion réalisée par des professionnels ;
  • Réduction d'impôts égale à 18% (38% pour les FIP en Corse) des versements rattachés à la souscription des parts retenues ;
  • Les revenus des parts et les plus-values sont exonérés d'impôts (sous conditions) ;
  • Possibilité de transmettre les parts des FCPI et FIP sans perte de l'avantage fiscal.

Quels sont les inconvénients ?


Aucun investissement n'est sans risque. Concernant les FCPI et les FIP, les contraintes pouvant être rencontrées sont les suivantes :

  • Un risque important en fonction des performances attendues ;
  • Aucune garantie du capital et de sa rentabilité ;
  • Une conservation obligatoire de cinq à dix ans selon les fonds investis ;
  • Une réduction d'impôts ne pouvant être reportée sur les années suivantes ;
  • Des frais élevés (entre 3 et 4%) concernant la gestion annuelle.